Commerce et climat : pour une réconciliation

Pour limiter les émissions mondiales de gaz à effet de serre, doit-on restreindre les échanges internationaux, comme le défendent les promoteurs des « circuits courts » ? Dans cette Note du CAE, les auteurs Dominique Bureau, Lionel Fontagné et Katheline Schubert expliquent que ce n’est pas le libre-échange qui détruit le climat, mais le fait que celui-ci se développe en l’absence d’une tarification du carbone d’application suffisamment générale et au niveau adéquat. Pour réconcilier commerce international et climat, ils formulent des propositions visant à mieux faire travailler ensemble les différentes branches de régulation internationale afin d’assurer l’essor de la coopération climatique.

Accéder à la Note du CAE n° 37