Michel Aglietta, Didier Blanchet et François Héran

Parution : 01.03.2002

Le 35e rapport du Conseil d’analyse économique mesure l’influence et les conséquences de l’évolution de la démographie en France au regard du contexte européen et mondial tant au niveau macroéconomique que sur les perspectives en termes de politiques économiques et sociales. Sur ce dernier point, les questions de l’évolution du régime des retraites et du vieillissement de la population active constituent le principal sujet de préoccupation.

Commander le rapport

La lettre Analyses Économiques n° 1/2002 - Février 2002

La France connaîtra au cours du prochain demi-siècle un infléchissement progressif de sa croissance démographique et un vieillissement important de sa population : quel que soit l’endroit où on situe le seuil – plus de 60 ans, plus de 65 ans, plus de 70 ans, etc. – la part des personnes âgées est appelée à s’accroître fortement.

Leurs conséquences sur nos systèmes de retraite sont aujourd’hui bien connues, notamment grâce aux nombreux rapports publiés sur le sujet au cours des dernières années. Leurs conséquences économiques plus larges le sont moins bien, ce qui nourrit parfois les craintes d’un « déclin économique » de la France. Le rapport de Michel Aglietta, Didier Blanchet et François Héran s’attache donc à cerner au plus près les conséquences économiques des évolutions démographiques en cours et à venir. Ce faisant, il conduit à relativiser fortement les craintes qu’elles peuvent susciter.

Ce rapport a été présenté à la séance plénière du 18 octobre 2001 du Conseil d’analyse économique, puis remis au Premier ministre, le 24 janvier 2002. Cette lettre, qui le résume, est rédigée par la cellule permanente du CAE, mais les opinions qui y sont exprimées reflètent celles des auteurs du rapport ou des commentaires.