Béatrice Majnoni d’Intignano

Parution : 05.03.1999

Examen des relations économiques entre les femmes et les hommes autour des thèmes des inégalités individuelles de salaire et d’emploi et de la discrimination sur le marché du travail mais également dans une perspective globale qui permet d’identifier l’incidence des choix individuels des femmes et des hommes (composition de la famille, répartition des tâches domestiques, participation à l’activité économique) sur le fonctionnement de l’économie. Deux conclusions ressortent du rapport :

- la participation des femmes à l’activité économique est un puissant facteur d’amélioration de la performance économique des pays développés parce qu’elle permet la diversification des talents et oriente la demande des ménages vers des services – de proximité, culturels, de loisirs... – à fort contenu en emplois ;
- les pays d’Europe du Nord, où l’existence d’un État-providence développé a permis de concilier l’activité féminine et les contraintes de la maternité, ont connu un regain de la natalité, après la forte baisse intervenue depuis le milieu des années soixante ; la fécondité a au contraire fortement diminué dans les pays où le conflit entre activité féminine et contraintes familiales n’a pu être résolu.

L’auteur plaide en conclusion pour une nouvelle conception de la politique familiale qui, en réconciliant développement de l’activité féminine et vie familiale, favoriserait l’égalité professionnelle, serait source de croissance et d’emploi et pourrait même à terme induire une hausse de la natalité.

Commander le rapport