Au cours de ces dernières années et en dépit d’un soutien public massif, l’agriculture française a obtenu des résultats préoccupants à plusieurs égards. Sur le plan commercial, le secteur agricole et alimentaire a vu sa position s’éroder d’un tiers entre 2000 et 2014. L’emploi dans l’agriculture au sens strict a diminué de 18 000 équivalents temps plein entre 2010 et 2013 et, si les revenus des agriculteurs sont très hétérogènes, on ne peut nier la faible rémunération du travail dans certains secteurs. Enfin les dégradations environnementales ont atteint un point tel que leur impact économique est désormais perceptible. Comment expliquer ces contre‐performances ? Ce Focus complète la Note du CAE n° 27 : « L’agriculture française à l’heure des choix », décembre 2015.

Pour accéder au focus, cliquer ici Focus n° 10