Patrick Artus, Jean-Paul Betbèze, Christian de Boissieu et Gunther Capelle-Blancard

Parution : 04.09.2008

La crise financière qui débute en 2007 a surpris tous les observateurs. Peu de temps avant l’été, nombreux étaient ceux qui anticipaient une augmentation des taux de défaillance sur les prêts hypothécaires à risque, les fameux prêts subprimes. Mais personne n’imaginait que cela puisse déboucher sur une crise financière d’une ampleur telle que certains n’hésitent pas à la comparer à celle de 1929.

Comment en est-on arrivé là ? Quelles sont les conséquences de cette crise ? Quelle a été la réponse des autorités ? Comment mieux réguler le système bancaire financier ? Un an après les premiers soubresauts, ce rapport du Conseil d’analyse économique propose des réponses à ces différentes questions.

Commander le rapport

Le rapport a donné lieu à une réédition en janvier 2010 qui actualise les travaux précédents :

Commander l’actualisation du rapport

Un an après les premiers soubresauts, le Conseil d’analyse économique publiait un rapport traitant de la crise des subprimes. La crise n’était pas finie mais, pensait-on alors, le pire était derrière nous. Les autorités monétaires avaient réagi promptement pour venir en aide aux institutions financières les plus fragiles (Northern Rock, Bear Stearns, Freddie Mac et Fannie Mae…). C’était sans compter sur l’onde de choc que la faillite de Lehman Brothers allait provoquer. L’optimisme prudent qui régnait à la fin de l’été 2008 a soudainement laissé place aux pires craintes. La crise financière a alors atteint son paroxysme et s’est étendue au reste de l’économie.
Cet ouvrage en collection de poche actualise et prolonge les analyses du précédent rapport. Il approfondit trois questions clés : Comment la crise s’est-elle propagée ? Comment en sortir ? Comment rendre le système financier plus stable ?

La lettre Analyses Économiques n° 6/2008 - Août 2008

La crise financière qui débute en 2007 a surpris tous les observateurs. Peu de temps avant l’été, nombreux sont ceux qui anticipaient une augmentation des défaillances sur les prêts hypothécaires à risque, les fameux prêts subprimes. Mais personne n’imaginait que cela puisse déboucher sur une crise financière que certains n’hésitent pas à comparer à celle de 1929. Au pire craignait-on un ralentissement américain, mais ce ralentissement ne devait pas se transmettre au reste du monde : c’était la théorie du « découplage ». L’histoire devait en décider autrement puisque le retournement de la conjoncture a été plus brutal et plus général que prévu.
Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi la crise a-t-elle pris une telle
ampleur ? Quelle a été la réponse des autorités ? Quelles sont les conséquences à moyen-long terme de cette crise ? Comment mieux réguler le système bancaire financier ? Un an après les premiers soubresauts, le présentrapport aborde ces différentes questions.