Daniel Cohen et Thierry Verdier

Contributions : Pierre-Jean Benghozi, Françoise Benhamou,
Isabelle Bensidoun, Daniel Cohen, Jean-Paul Figer,
Claude Le Pen, François Moreau, Jacques Peskine,
David Spector, Deniz Ünal-Kesenci et Thierry Verdier

Parution : 10.08.2008

La mondialisation est partout. Il suffit pour s’en convaincre d’allumer son ordinateur ou la télévision, d’entrer dans un McDonald’s ou de s’habiller chez Gap. Du logiciel Windows aux séries télé, du hamburger au jeans, la mondialisation « se montre » sous un jour immatériel et abstrait. Elle diffuse idées, concepts, innovations et symboles que les statistiques peinent à saisir. Son côté latent engendre des inquiétudes sur la préservation de nos modes de vie et référents culturels. Une grande majorité des français trouve aussi excessive l’influence américaine dans le domaine des industries culturelles. Ces craintes et les réactions politiques qui en découlent peuvent mettre en danger l’ouverture internationale et les gains qui y sont associés. Une réponse à ces préoccupations passe par une meilleure compréhension des aspects immatériels de la mondialisation.

Le groupe de travail du CAE dirigé par Daniel Cohen et Thierry Verdier a donc cherché à produire des statistiques qui permettent de mieux saisir la réalité de la mondialisation dans le domaine des biens immatériels. Les auteurs du rapport proposent également plusieurs mesures de politique économique. La première concerne le secteur du livre en proie, lui aussi, au développement du numérique. L’objectif est de favoriser la diffusion des ouvrages : pour cela, l’idée retenue est celle du téléchargement des livres après une période de dix ans, sur la base d’un abonnement forfaitaire. La deuxième recommandation concerne l’interconnexion des abonnements multimédia ; le Conseil de la concurrence est appelé à veiller que celle-ci soit possible. La troisième proposition est en faveur d’une politique tarifaire européenne en matière de biens pharmaceutiques. Enfin, la quatrième mesure concerne la révision des quotas de diffusion audiovisuels.

Télécharger le rapport

Commander le rapport

La lettre Analyses Économiques n° 4/2008- Août 2008

La mondialisation est partout. Des logiciels aux séries télévisuelles, du hamburger au jeans, elle « se montre » sous un jour immatériel et abstrait. Elle diffuse idées, innovations et symboles que les statistiques peinent à saisir. Son côté latent engendre aussi des inquiétudes sur la préservation de nos modes de vie et référents culturels. Une grande majorité des français trouve par ailleurs excessive l’influence américaine dans le domaine des industries culturelles. Ces craintes et les réactions politiques qui en découlent peuvent mettre en danger le processus d’ouverture internationale et les gains qui y sont associés. Ce rapport oeuvre à une meilleure compréhension des aspects immatériels de la mondialisation.

Ce rapport a été présenté à Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, le 23 mai 2008, dans le cadre d’une séance plénière du CAE. Il a également fait l’objet d’une présentation au cabinet d’Éric Besson, secrétaire d’État chargé de la Prospective, de l’Évaluation des politiques publiques et du Développement de l’économie numérique. Cette lettre, publiée sous la responsabilité de la cellule permanente, en retrace les analyses et en expose les principales conclusions.



Télécharger la lettre :

JPEG
JPEG
JPEG