Rapport n° 105, Céline Grislain-Letrémy, Reza Lahidji et Philippe Mongin, 31 décembre 2012

Ce rapport est le dernier des rapports du précédent Conseil (2010-2012), publié après son renouvellement.

Tchernobyl, AZF, Xynthia, Fukushima, et bien d’autres catastrophes nous rappellent régulièrement l’existence de risques technologiques majeurs qui peuvent modifier notre environnement, notre santé ou notre bien-être. La crise financière illustre un autre risque systémique lui aussi lié à la complexité de nos systèmes. Peut-on les éviter ou s’ils surgissent, peut-on en atténuer les effets ?

C’est l’objet de ce travail du CAE corédigé par Céline Grislain-Letrémy, Reza Lahidji et Philippe Mongin. Il couvre les risques naturels, technologiques ou nucléaires. Les enjeux humains, économiques, financiers et plus largement sociétaux y sont mis en lumière. Les solutions juridiques ou institutionnelles sont-elles les seules réponses ? Les économistes peuvent compléter la « boîte à outils », notamment en rappelant l’efficacité des incitations, le potentiel de l’assurance, la nature du régime d’indemnisation ou les vertus de l’évaluation. Toutefois, les solutions ne peuvent se concevoir qu’à travers une vision pluridisciplinaire.

Les différents moments du risque avant et après son occurrence sont décrits ainsi que les mécanismes de responsabilité et d’assurance qui en découlent. L’analyse conduit à formuler plusieurs recommandations opérationnelles aussi bien sur l’évaluation que la prévention ou l’indemnisation des risques majeurs.

Neuf compléments, rédigés par des experts de ces thématiques, développent les points économiques et techniques traités dans le rapport. Les cartes utiles à la compréhension de ces questions sont regroupées en fin d’ouvrage.

Commander le rapport

Un colloque a été organisé les 24 et 25 octobre 2013 par les auteurs autour de leur rapport