David Encaoua et Roger Guesnerie

Contributions : Pierre-Jean Benghozi, Françoise Benhamou,
Isabelle Bensidoun, Daniel Cohen, Jean-Paul Figer,
Claude Le Pen, François Moreau, Jacques Peskine,
David Spector, Deniz Ünal-Kesenci et Thierry Verdier

Parution : 06.06.2006

Une économie de marché a besoin d’une régulation et de règles du jeu. La politique de la concurrence est l’un des instruments de cette régulation et a pris une importance croissante dans tous les pays occidentaux.

David Encaoua et Roger Guesnerie fournissent une présentation détaillée des fondements intellectuels et historiques de ces politiques. Ils présentent ensuite leurs domaines d’intervention allant du contrôle des structures de marché par le biais du contrôle des opérations de concentration à celui des comportements par l’application des règles antitrust qui punissent les ententes et les abus de position dominante. Sur tous ces points, le rapport souligne et détaille l’importance croissante prise par l’analyse économique à la fois dans l’application des politiques mais également dans le design réglementaire et institutionnel.

Roger Guesnerie et David Encaoua préconisent plusieurs chantiers réglementaires.

Le premier chantier consiste à exploiter les complémentarités entre la politique de la concurrence et les politiques en faveur de la compétitivité et de l’innovation, dont la protection de la propriété intellectuelle. Les auteurs font également des propositions d’amélioration du contrôle des concentrations. En particulier, plusieurs propositions sont faites sur l’évolution du système français de dualisme des instances de contrôle des concentrations.

En matière d’interventions répressives, le rapport préconise de supprimer l’interdiction de la revente à perte en confiant aux autorités de concurrence le soin de distinguer si une revente à perte constitue ou non une stratégie de prédation. La seconde proposition porte sur l’équilibre entre la sécurité juridique et la flexibilité économique, en plaidant pour un recours à une règle de raison structurée.

Commander le rapport

La lettre Analyses Économiques n° 2/2006- Mars 2006

Une économie de marché a besoin d’une régulation et de règles du jeu. La politique
de la concurrence est l’un des instruments de cette régulation. Ce rapport
fournit une présentation détaillée des fondements intellectuels et historiques de
ces politiques. Il présente ensuite leurs domaines d’intervention allant du contrôle
des structures de marché par le biais du contrôle des opérations de concentration
à celui des comportements par l’application des règles antitrust. Le rapport souligne
et détaille par ailleurs l’importance croissante prise par l’analyse économique
à la fois dans l’application des politiques mais également dans le design réglementaire
et institutionnel.

Ce rapport a été présenté au Premier ministre le 14 septembre 2005. Cette Lettre
publiée sous la responsabilité de la cellule permanente, reprend les principales
conclusions tirées pas les auteurs.