Placé auprès du Premier ministre, le Conseil d’analyse économique a pour mission « d’éclairer, par la confrontation des points de vue et des analyses, les choix du gouvernement en matière économique ».

Le CAE est une instance pluraliste composée d’économistes professionnels reconnus et de sensibilités diverses voir décret en cliquant ici. Il comporte des membres nommés à titre personnel pour leurs travaux de recherche en économie et des correspondants venant plutôt du secteur économique des entreprises. Ils ne perçoivent aucune rémunération pour leur participation au Conseil. Ils s’engagent sur une charte de déontologie pour rendre plus visibles leurs différentes activités. La Directrice Générale du Trésor et le Directeur Général de l’Insee sont par ailleurs membres de droit.

Le Conseil d’analyse économique est présidé par le Premier ministre ou en son absence par le Ministre de l’Economie et des Finances. Un président délégué est désigné par le Premier ministre pour une durée de cinq ans.

Le programme de travail du CAE est discuté et convenu avec le cabinet du Premier ministre, celui du Ministre de l’Economie et des Finances et celui du Président de la République. Les Notes font l’objet d’une restitution au Premier ministre et/ou au Ministre de l’Economie et des Finances. Les travaux du CAE sont publiés sous la signature et la seule responsabilité des auteurs : ils n’engagent pas la responsabilité du Gouvernement, ni celle des administrations économiques représentées au conseil. Une charte de fonctionnement du CAE est établie début 2018.

L’organisation et l’animation des travaux relèvent d’une équipe permanente placée sous la responsabilité du Président délégué et dirigée par le Secrétaire général. Le Président délégué désigne les membres du Conseil appelés à préparer des Notes ou à les discuter et préside les réunions en l’absence du Premier ministre.