Jean-Paul Fitoussi, Éloi Laurent et Joël Maurice

Parution : 06.02.2004

Tout en tenant le plus grand compte des apports des autres disciplines, le pari de ce rapport du CAE est de porter sur le phénomène de ségrégation urbaine, obstacle à l’intégration sociale, un regard singulier : celui de l’économie.

Les auteurs – Jean-Paul Fitoussi, Éloi Laurent et Joël Maurice – repèrent un ensemble de faits stylisés et proposent une interprétation des mécanismes dynamiques sous-jacents qui alimentent le processus de divergence urbaine. La stratification de l’espace reproduit la stratification sociale, mais elle se transforme en ségrégation urbaine sous l’effet du chômage de masse persistant et agit comme un multiplicateur d’hystérésis. En provoquant une concentration des populations en difficultés dans les quartiers sensibles, elle accroît leur distance physique et sociale au marché du travail. Cette dynamique de divergence se propage dans le temps et dans l’espace à un rythme soutenu dans le cadre d’un véritable système ségrégatif urbain. L’existence de comportements discriminatoires à l’encontre des populations immigrées ou supposées telles, surreprésentées dans les quartiers défavorisés, aggrave les obstacles qui se dressent sur la voie de leur intégration sociale.

Le rapport conclut à la nécessité de relancer la mobilité sociale et de mettre en œuvre une égalité plus exigeante que l’égalité formelle dans la conduite des politiques publiques. Ses propositions sont regroupées en trois axes de travail : assurer la connexion sociale, notamment en réduisant la distance physique et sociale à l’emploi, développer des stratégies de cohésion urbaine au niveau de l’ensemble de l’agglomération, lutter beaucoup plus vigoureusement contre les discriminations de toute nature.

Discuté par Jacques Freyssinet et Béatrice Majnoni d’Intignano, ce rapport est accompagné de neuf compléments sur lesquels il a pris appui pour identifier les faits stylisés qu’il éclaire et étayer les analyses qu’il développe.

Commander le rapport

La lettre Analyses Économiques n° 1/2004 - Janvier 2004

Tout en tenant le plus grand compte des apports des autres disciplines, le pari de
ce rapport du CAE est de porter sur le phénomène de ségrégation urbaine, obstacle
à l’intégration sociale, un regard singulier : celui de l’économie. Les auteurs –
Jean-Paul Fitoussi, Eloi Laurent et Joël Maurice – repèrent un ensemble de faits
stylisés et proposent une interprétation des mécanismes dynamiques sous-jacents
qui alimentent le processus de divergence urbaine. Pour contrecarrer cette dérive,
ils formulent des recommandations de politique publique autour de trois
axes directeurs : resserrer la connexion sociale, renforcer la cohésion urbaine,
lutter contre les discriminations.

Ce rapport a été discuté en séance plénière du Conseil le 27 février 2003, puis le
3 juillet 2003 en présence du Premier ministre. Il est commenté par Béatrice Majnoni
d’Intignano et Jacques Freyssinet.