Dans focus, Thomas Douenne dresse un état des lieux des effets redistributifs de la fiscalité écologique en France, en simulant les effets de différents scénarios de taxes dont les recettes seraient redistribuées aux ménages. Les hausses de taxes étudiées correspondent à l’augmentation de la fiscalité énergétique initialement prévue entre 2018 et 2022. Elles incluent d’une part l’augmentation de la Contribution Climat Energie (CCE) de 44,6€ à 86,2€/tCO2, et d’autre part le rattrapage de la fiscalité de l’essence par le diesel, pour une hausse supplémentaire de 7,8c€/litre pour ce carburant. Dans une première partie, le modèle TAXIPP utilisé pour les simulations est présenté. Nous examinons ensuite les effets redistributifs des augmentations de la fiscalité précédemment mentionnées, à la fois entre et au sein des groupes de revenus. Nous étudions enfin plusieurs scénarios de redistribution des recettes de ces taxes. Les simulations suggèrent qu’en redistribuant le revenu de la taxe aux ménages, il est possible de concevoir une mesure progressive bénéficiant à une grande majorité des ménages modestes.

Pour accéder au Focus, cliquer ici Focus n° 30