Lutter contre les discriminations sur le marché du travail


Thème : Travail, emploi

Note du CAE n°56

Quelle que soit leur origine (couleur de peau, genre, handicap, âge…), les discriminations sur le marché du travail sont un fléau : elles menacent la cohésion nationale et représentent un coût économique important. Dans un contexte où la pandémie de COVID‐19 fait plonger notre économie dans une récession sans précédent, la lutte contre les discriminations apparaît plus nécessaire que jamais envers les populations les plus vulnérables. Dans cette nouvelle Note du CAE, Stéphane Carcillo et Marie‐Anne Valfort avancent plusieurs pistes pour combattre efficacement les discriminations : augmenter la durée du congé paternité, développer la formation et l’aide à l’embauche des seniors et donner aux jeunes issus de l’immigration les moyens de réussir. Lutter contre les discriminations implique aussi de crédibiliser la menace de la sanction juridique, de mieux former les individus à ne pas discriminer (dans les milieux scolaires et professionnels) et de créer des incitations pour que les employeurs mettent en oeuvre les bonnes pratiques. Enfin, les auteurs recommandent de réaliser une veille statistique sur les groupes minoritaires.

Cette Note a été présentée durant la dernière quinzaine de juin aux cabinets du Président de la République, du Premier ministre, de la Ministre du travail et de la Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes et de la lutte contre les discriminations. Elle a également été présentée au Ministre chargé de la Ville et du logement et à la Secrétaire d’Etat porte parole du Gouvernement.