Face au double problème d’un chômage élevé, concentré sur les personnes moins qualifiées, et de pertes de parts de marché dans le commerce, la France a eu un recours de plus en plus massif aux allègements de cotisations sociales afin de baisser son coût du travail. Ces politiques sont-elles efficaces ? Dans cette nouvelle Note du CAE, Yannick L’Horty, Philippe Martin et Thierry Mayer mobilisent les évaluations existantes et de nouveaux travaux conduits pour cette Note pour confirmer l’impact positif sur l’emploi des baisses de charges quand celles-ci sont ciblées sur les salaires inférieurs à 1,6 SMIC. En revanche, les baisses de charges, même celles ciblées sur les salaires plus élevés qui affectent plus directement les entreprises exportatrices et qui étaient en grande partie motivées par un objectif de compétitivité, ont peu d’effets positifs sur les exportations.

Cette note a été présentée au directeur adjoint cabinet du Ministre de l’Economie et des finances le 13 décembre 2018 et au cabinet du Premier ministre le 14 décembre 2018.