Alors que l’effondrement de la biodiversité est documenté par de nombreux rapports et indicateurs et que l’action devient urgente, les budgets publics bénéficiant directement à la biodiversité restent faibles. Le plan de relance pour contrer les effets de la crise Covid‐19 donne l’opportunité inédite de réaliser des investissements de court et long termes favorables à la biodiversité. Cet objectif apparaît d’autant plus impérieux que la récente crise sanitaire a montré l’importance des interfaces entre l’Humain et la nature.

Dans ce focus, Dominique Bureau, Jean-Christophe Bureau, Claudine Desrieux, Madeleine Péron et Katheline Schubert rappellent quelques éléments de constats sur les pertes importantes de biodiversité en France au cours des dernières années et proposent d’intégrer plusieurs mesures au plan de relance pour limiter ce phénomène.

Pour accéder au focus, cliquer ici Focus n° 48